Top 7 des causes de la culotte de cheval

 

Dans la société actuelle, la beauté devient une source d’émerveillement, surtout chez les femmes, et se rapproche vers un idéal dont les formes du corps occupent une place importante. À travers les nombreuses publicités et les magazines, la beauté de ces formes féminines transcende les pensées. C’est pour cette raison que la majorité de la gente féminine préfère se débarrasser des formes qui les complexent, notamment la fameuse « culotte de cheval ».

Il s’agit d’un amas graisseux qu’on retrouve à mi-hauteur des cuisses, au niveau des fesses et des hanches. Bien que ce phénomène est naturel dans la vie d’une femme, sa fréquence demeure un problème. Retour sur les principales causes de la culotte de cheval.

Qu’est-ce qui provoque la graisse de la culotte de cheval ?

La graisse apparaît lorsque vous avez un excès de graisse corporelle

Considérées pour beaucoup comme un problème, les cellules adipeuses à l’origine de la graisse de la culotte de cheval sont en réalité indispensables au corps humain. Elles représentent une source d’énergie nécessaire aux efforts physiques, lorsque le corps humain dépense de l’énergie. En outre, lorsque vous vous nourrissez, le système du corps humain s’occupe de stocker cette graisse en attendant qu’elle soit dépensée.

La plupart des femmes pré-ménopausées ont tendance à porter leur excès de graisse corporelle sur leurs hanches et leurs cuisses

Le phénomène de cellulite apparaît alors lorsque le corps n’arrive pas à brûler cette graisse, qui vient alors se situer aux niveaux des hanches, des cuisses et des fesses. En outre, chez les femmes, le corps humain est prédisposé à faire des réserves d’énergie lors d’une possible grossesse et d’un allaitement.

De ce fait, le corps peut alors puiser dans cette réserve pour assurer le développement du fœtus et du futur bébé.

Si vos hormones sont déréglées, il se peut que vous preniez du poids très facilement ou qu’il vous soit impossible de le perdre

En effet, surtout chez les jeunes filles pendant la période de puberté, les hormones s’agitent et portent à ébullition les cellules graisseuses. Cette période peut entraîner un excès de poids et une rétention d’eau qu’il est difficile de perdre, si ce n’est à la fin de la puberté.

Le stress et une alimentation peu équilibrée

Tout comme la période pubère, le stress peut aussi être à l’origine d’un dérèglement hormonal, à l’origine de la formation de la culotte du cheval. En outre, il peut faire des ravages dans toutes les parties de votre corps. Non seulement le stress libère des hormones qui vous donnent envie d’aliments réconfortants, rapides et énergétiques, mais il empêche également votre corps d’utiliser vos réserves de graisses.

Enfin, un mode de vie sédentaire entraîne, non seulement une prise de poids, mais il est également mauvais pour la santé. Certains problèmes de santé, tels que l’arthrite, la fatigue chronique, peuvent rendre beaucoup plus difficile la pratique d’une activité physique, sans parler de l’exercice, ce qui entraîne une augmentation de poids.

La culotte de cheval disparaît-elle un jour ?

Bien évidemment, il est tout à fait possible de faire disparaître la culotte de cheval. D’ailleurs, il existe plusieurs méthodes dont il est possible d’y avoir recours :

  • La chirurgie esthétique, plus exactement la liposuccion, est une méthode qui consiste à aspirer la graisse et la rétention de toxines à l’aide de canules très fines. Ce procédé nécessite toutefois certaines conditions avant d’être entamé (bonne hygiène de vie, activité sportive, etc.).
  • La lipotomie est une technique moins invasive et consiste à injecter du sérum physiologique dans la zone à traiter pour détruire les cellules de graisse.
  • Le sport et la fitness sont le moyen le plus naturel pour lutter contre la culotte de cheval et favoriser la circulation sanguine, mais nécessite du temps et des efforts. Sinon, vous pouvez avoir recours aux massages contre la cellulite.

La culotte de cheval est-elle graisseuse ou musculaire ?

Ce que l’on appelle et décrit comme étant « la culotte de cheval » est un amas graisseux. Plus exactement, il s’agit de tissus graisseux engorgés et amassés qui forment des capitons visibles à la surface de la peau.

Quel type de corps présente une culotte de cheval ?

Il n’y a pas un type particulier de corps humain féminin qui présente une culotte de cheval. En outre, ce phénomène est en grande partie héréditaire. Le plus important pour limiter ce désagrément est de faire attention à sa ligne et d’adopter une hygiène de vie très stricte, une activité physique régulière et une alimentation équilibrée.

La culotte de cheval est-elle courante ?

Les statistiques ne relèvent aucune donnée à ce sujet, si ce n’est le rapport entre une fréquence élevée de la culotte de cheval chez les femmes qui s’adonnent très peu à une activité physique et régulière, mais l’associe aussi à un régime pas sain et déséquilibré.

Autrement dit, sans compter les causes « naturelles » de ce phénomène, la culotte de cheval est un phénomène causé uniquement par la personne elle-même.