Qu’est-ce qu’un lifting cervico-facial ?

La chirurgie esthétique entre progressivement dans les mœurs. Près de 12 millions d’opérations de chirurgie esthétique ont été réalisées en 2019. Parmi les opérations les plus demandées, on retrouve la chirurgie des seins, la liposuccion, l’augmentation du fessier et la chirurgie des lèvres. Le lifting cervico-facial est aussi de plus en plus demandé par une patientèle adulte qui veut retrouver une apparence plus jeune. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur le lifting cervico-facial.

Qu’est-ce qu’un lifting cervico-facial ?

Il s’agit d’une opération chirurgicale du visage et du cou apparue au début du 20e siècle. Elle a pour objectif de corriger les imperfections liées au relâchement de la peau du visage. Avec le vieillissement, le visage perd sa forme originale. Il subit des modifications progressives : allongement de la face, écroulement des pommettes, apparition de creux sur les joues. Quant au sillon nasogénien (ride s’étendant des extrémités latérales du nez vers celles des lèvres), il présente également des crevasses.

Certaines de ces modifications peuvent être corrigées par le biais du lifting cervico-facial. Il permet de tendre la peau comme il se doit et de réduire les rides. Cela se fait en retirant les excès de peau, puis en retendant les tissus adipeux et musculaires sous-cutanés. Cette intervention chirurgicale est généralement demandée par les patients de 40 ans et plus.

Cependant, le lifting cervico-facial doit être différencié du mask-lift, même s’ils visent tous deux le même objectif qu’est le rajeunissement du visage. Le mask-lift agit plutôt sur des plans plus profonds et prend en compte le vieillissement osseux. De plus, le lifting cervico-facial ne traite ni la partie supérieure du visage (front, paupières) ni la partie centrale (cernes, sillons naso-géniens, pommettes). Il ne se concentre que sur le cou et les bajoues.

Le résultat d’un lifting cervico-facial

En optant pour un lifting cervico-facial, un patient s’attend à un résultat durable et naturel. Selon les professionnels de la chirurgie esthétique et plastique, les résultats de l’opération peuvent durer entre 5 et 10 ans. La qualité de la peau et la vitesse de vieillissement du patient sont des facteurs déterminants. Avec une intervention réussie, le visage reste toujours souple et non raide.

Sur le plan de la technique, plus l’intervention est complexe et profonde, plus les prix du chirurgien seront élevés. Il faudra alors garder l’opération assez simple, mais aussi efficace que possible. Si vous envisagez de faire appel à un chirurgien esthétique pour pratiquer cette intervention, vous pourrez obtenir des prix indicatifs à cette adresse afin d’en savoir plus sur le budget à prévoir. Il s’agit d’un point important, car cette opération chirurgicale n’est pas couverte par la Sécurité sociale.

Enfin, la plupart de ceux qui ont recours à un lifting cervico-facial désirent que l’opération soit réalisée sans hospitalisation. Cela est possible avec le lifting rapide qui garantit une récupération accélérée lorsque les imperfections à corriger ne sont pas trop nombreuses ni trop profondes. Les pansements et soins ultérieurs à l’opération sont alors moindres.

Le lifting cervico-facial est une des techniques les plus efficaces pour le rajeunissement du visage et du cou. Il donne au visage une apparence de 10 ans de moins et nécessite très rarement une retouche avant une dizaine d’années.

lifting cervico-facial chirurgien esthétique

Le déroulement de l’opération

Il est nécessaire de se préparer convenablement à l’opération en prenant certaines précautions.

Les précautions à prendre avant l’intervention chirurgicale

En prélude à l’intervention proprement dite, une ou plusieurs consultations auront lieu. Le premier objectif de ces séances est de faire le point sur les attentes du patient. Sur la base des données obtenues, le chirurgien pourra définir le type de soins adaptés à l’affaissement du visage à remodeler.

Ces consultations permettent également de découvrir et de prendre en compte les éventuelles contre-indications spécifiques au patient. C’est aussi l’occasion de donner le maximum d’informations au patient sur l’acte chirurgical, ses avantages et les précautions prises pour limiter les risques. Ainsi, si vous vous lancez dans ce projet, vous pourrez dissiper vos doutes et avoir plus confiance en votre praticien au moyen de ces consultations.

Ce dernier vous donnera également des conseils pratiques pour que la chirurgie soit une réussite. Ces recommandations concerneront par exemple l’interdiction de consommer de l’alcool et du tabac (au moins 2 mois avant l’opération), pour éviter des difficultés de cicatrisation ultérieure. De plus, vous devez arrêter 10 jours avant l’opération la prise de certains médicaments tels que les anti-inflammatoires, l’aspirine, les anticoagulants. Cette précaution est nécessaire pour prévenir des risques d’hémorragie durant l’intervention.

Les cheveux devront être lavés la veille et le jour de l’acte chirurgical. Vous devrez aussi vous assurer de ne pas manger ou boire pendant les 6 heures précédant la chirurgie. Pour finir, il peut être nécessaire de prévoir une quinzaine de jours d’arrêt de travail.

Enfin, des photos médicales de vous seront prises et vous devrez apposer votre signature sur un document qui indique votre consentement éclairé.

Les étapes de l’opération

Juste avant l’acte chirurgical, une infirmière de bloc opératoire vérifiera vos constantes biologiques. S’il n’y a aucun obstacle de dernière minute, l’opération pourra commencer. Elle se déroulera sous anesthésie générale, ou sous anesthésie locale avec injection de sédatif.

Dans la plupart des cas, le lifting du cou et du visage est réalisé en ambulatoire. Ainsi, le patient peut être libéré plus tard dans la journée ou le lendemain. L’hospitalisation dure donc 24 heures au maximum. La durée de l’intervention chirurgicale est estimée entre 1h30 et 3h en moyenne.

Durant l’opération, le chirurgien fera des incisions de part et d’autre du visage. Elles se feront principalement le long de la tempe, devant et derrière l’oreille.

Il existe plusieurs variantes du lifting cervico-facial qui peuvent être réalisées :

  • le lifting cervico-facial classique,
  • le lifting du visage à cicatrices courtes,
  • le mini/soft-lift,
  • le lipolifting,
  • le lifting du cou.

Le premier s’adresse aux personnes ayant déjà 60 ans. Il corrige les imperfections si le visage est très relâché. Il laisse de longues cicatrices. Le deuxième correspond parfaitement aux personnes ayant entre 40 et 45 ans. Il est recommandé dès que l’on perçoit les premiers signes du vieillissement et rajeunit les visages modérément affectés. Il laisse des cicatrices courtes à l’avant de l’oreille.

Le mini/soft-lift est à mi-chemin entre le premier et le deuxième. Il est efficace si le relâchement facial est modéré ou sévère. Les cicatrices qu’il laisse sont similaires à celles du lifting classique, même s’il nécessite un décollement plus modéré des tissus. C’est cela qui lui permet d’offrir un rétablissement plus rapide.

Le lipolifting est complémentaire au lifting cervico-facial classique, en traitant des problèmes que celui-ci ne règle pas. Il s’agit des défauts des sillons nasogéniens, des joues creuses et des pommettes aplaties. Le lifting du cou se concentre uniquement sur le relâchement avancé de la peau dans la région cervicale. Un lifting du visage y est généralement associé.

lifting cervico-facial chirurgie esthétique visage

La suite d’une intervention de lifting cervico-facial

Après l’opération, une visite médicale est effectuée par le professionnel de santé pour contrôler la présence éventuelle de complications. S’il n’y en a pas, un pansement plus léger sera fait et vous serez libéré. Dans certains cas, le pansement ne sera pas nécessaire. Il faudra cependant désinfecter au quotidien les blessures découlant de l’opération. Il est fortement recommandé de faire le moins d’efforts possible durant 10 à15 jours suivant l’intervention.

La région du cou peut présenter des hématomes. Il en est de même pour le menton. Les cicatrices postopératoires dans la zone entourant l’oreille peuvent tirailler et être légèrement douloureuses. Ces désagréments disparaîtront rapidement grâce à un traitement à base d’antalgiques.

Les complications sont très rares. Lorsqu’elles surviennent, il peut s’agir d’infections, de limitation de mouvements ou de paralysie faciale temporaire (provoquée par l’atteinte de nerfs), et de troubles de cicatrisation.