De la légèreté dans l’air avec des chaussettes de contention !

Les chaussettes de contention sont des dispositifs médicaux préconisés pour favoriser la circulation sanguine dans les jambes vers le cœur. Si vous souhaitez en savoir plus sur les chaussettes de contention, vous trouverez à travers cet article, qu’elles peuvent réduire considérablement la douleur et le gonflement des chevilles et des jambes. Vous pouvez en trouver dans des magasins spécialisés ou sur des boutiques en ligne fiables comme Mes Deux Chaussettes. Cependant, avant de procéder à un achat, vous devez prendre en compte certains points. Cela vous permet de vous assurer d’en tirer le meilleur parti : Comment peuvent-elles soulager des douleurs ? Comment les porter ? Et surtout, comment les choisir ?

Comment les chaussettes de contention peuvent-elles vous aider à soulager vos maux ?

 

Les chaussettes de contention apparaissent et s’enfilent comme des chaussettes ordinaires, sauf qu’elles sont plutôt formées par des bandes de compression. Elles sont portées pour soulager les douleurs liées à une mauvaise circulation sanguine au niveau des jambes.

Si vous avez remarqué un gonflement de vos jambes ou l’apparition de varices, par exemple, les chaussettes de contention peuvent vous aider à les soulager. En effet, la légère pression exercée par la chaussette de contention pousse doucement le sang vers le haut de la jambe, vous aidant à maintenir la circulation sanguine et à réduire l’inconfort et les gonflements.

De nombreuses personnes peuvent bénéficier de chaussettes de contention après une intervention chirurgicale, pendant la grossesse ou lorsque les jambes deviennent douloureuses, enflées ou lourdes. Toutefois, celles qui en ont surtout besoin sont les personnes qui souffrent de thrombose veineuse profonde (TVP) ou communément appelée phlébite. Dans ces cas-là, les chaussettes de contention aident à prévenir la formation de caillots dans le sang.

 

Pour votre sécurité, le port de chaussettes de contention doit être prescrit par votre médecin lorsqu’il constate que vous présentez une maladie qui entraîne une mauvaise circulation sanguine comme les varices, au niveau de vos jambes.

Votre médecin peut vous prescrire des chaussettes de contention pour :

  • Stimuler la circulation dans vos jambes et empêcher le sang de s’y accumuler ;
  • Diminuer le gonflement des jambes dû à une insuffisance veineuse ;
  • Réduire les sensations de vertige lorsque vous vous tenez debout pendant un long moment ;
  • Prévenir le développement de la thrombose veineuse profonde dans vos jambes ;
  • Aider à diminuer la douleur causée par les varices ;
  • Améliorer le drainage lymphatique.

Comment les chaussettes de contention fonctionnent-elles ?

 

Les chaussettes de contention exercent une pression constante sur vos jambes. Elles évitent ainsi l’accumulation de sang, l’aide à mieux circuler et à remonter vers le cœur. Une meilleure circulation sanguine va permettre à l’oxygène d’atteindre facilement les tissus sans que le sang reflue vers le bas du corps (notamment les jambes et les pieds) ou vers les veines superficielles.

Les niveaux de pression sont mesurés en millimètre de mercure (mmHg). Sachez que la pression exercée par les chaussettes varie d’une compression légère à une compression extra ferme. Il faudra donc bien les choisir lors de votre achat.

La compression minimale de 10 à 15 mmHg soulage la fatigue et les douleurs relatives aux sensations de jambes lourdes.

La compression légère située entre 15 et 20 mmHg sert de prévention et de soulagement des varices mineures ou modérées, et de l’œdème mineur au niveau des pieds et des jambes.

La compression modérée de 20 à 36 mmHg vise à soulager les varices sévères et traite les symptômes du syndrome post-thrombotique.

La compression ferme de plus de 36 mmHg sert à traiter le syndrome post-thrombotique.

Il faudrait rappeler que les chaussettes de contention nécessitent toujours un avis médical.

 

Comment porter des chaussettes de contention ?

 

Comme mentionné précédemment, les chaussettes de contention ne sont pas toutes égales. La première différence se situe dans la pression qu’elles exercent sur vos jambes. Notez tout de même qu’elles se différencient également par la qualité de la matière, la taille, la longueur, la durabilité et le confort qu’elles apportent.

Si votre médecin vous prescrit des chaussettes de contention, n’oubliez pas de les porter correctement pour qu’elles soient vraiment efficaces. Premièrement, vos jambes seront mesurées pour déterminer la taille de chaussettes dont vous avez besoin, et votre médecin généraliste vérifiera qu’elles sont bien ajustées.

Ensuite, l’idéal est d’avoir au moins deux paires de chaussettes différentes si vous avez besoin d’en porter sur les deux jambes. Eh oui ! Parfois, le médecin ne prescrit le port de chaussettes de contention que sur une jambe uniquement ! Si vous avez besoin d’en porter sur chaque jambe, ayez deux paires à votre disposition. Une paire portée pendant que l’autre paire est nettoyée et séchée. Lavez vos chaussettes à la main et laissez-les sécher à l’air libre.

 

Suivez correctement les instructions indiquées pour bien les mettre et les retirer. Respectez soigneusement les consignes du médecin qui indiquent combien de temps vous devez les porter. Si votre médecin vous indique de les retirer la nuit, suivez correctement ses consignes, pour votre santé et votre sécurité.

Enfin, surveillez tout changement au niveau de la peau en contact avec les chaussettes de contention : signes d’irritation, éruption cutanée, etc. Faites-en part immédiatement à votre médecin. Lui seul peut décider si le traitement doit se poursuivre ou non.

 

Des visites systématiques chez le médecin s’imposent pour surveiller l’évolution de vos jambes. Des mesures seront prises pour savoir si les gonflements ont diminué. Généralement, au bout de trois mois, des changements apparents sont constatés. Il vous conseillera peut-être des chaussettes de contention avec une pression plus légère. Par contre, si la douleur et les gonflements persistent, vos chaussettes seront remplacées et d’autres traitements pourraient être prescrits.

Ce qu’il faut alors surtout retenir avec les chaussettes de contention, c’est l’importance du niveau de pression et la taille. Votre médecin effectuera des mesures pour s’assurer que vous portez une chaussette de contention appropriée. Ces mesures, qui sont prises autour des chevilles, sont généralement réalisées le matin avant que le gonflement ne se produise.